Vérins SRT80

Les SRT80 sont des vérins basés sur des servos moteurs 80ST, des profilés aluminium 80×80, et une vis à bille spéciale qui permet un débattement de 220mm (contre environ 130mm pour les OpenSFX).

Attention : Les voltages, les couples et vitesses sont importants. Prenez toutes les précautions nécessaires. Je me dégage de toute responsabilité en cas de problème.

Envie de me soutenir ? https://www.paypal.me/leboisVR?locale.x=fr

Pour chaque étape, il y a un salon dédié sur le Discord pour vous aider (aller dans SRT80 FRENCH après avoir choisi la langue dans verify-first.

Sommaire :

  1. Comment démarrer
  2. Fonctionnement
  3. Liste de courses
  4. Cablage
  5. Paramétrer les drivers
  6. Code
  7. Fichiers 3D
  8. Assemblage
  9. FAQ

1) Comment démarrer

Toute la documentation nécessaire est disponible sur cette page. Si vous avez des questions, la FAQ est là pour y répondre, et si vous n’y trouvez pas votre bonheur, faites-donc un tour sur le Discord pour y retrouver toute la communauté !

Les SRT80 sont très proches dans leur fonctionnement des OpenSFX100. Le site opensfx.com constitue donc une source d’informations complémentaires.

Pour réussir ce projet, il est nécessaire de tester votre travail à chaque étape : les moteurs seuls, le mécanisme seul, puis les deux ensembles, puis le tout sur votre simulateur.

Je réitère l’avertissement : Les voltages, les couples et vitesses sont importants. Prenez toutes les précautions nécessaires. Je me dégage de toute responsabilité en cas de problème.

2) Fonctionnement

Les vérins SRT80 sont basés sur une vis à bille sur laquelle se trouve un écrou à bille. Celui-ci monte ou descend lorsque la vis tourne. La vis est solidaire de l’axe d’un moteur appelé “servo moteur”. Le servo moteur est contrôlé par un driver. Le driver reçoit les instructions de l’arduino qui lui dit de combien de degré tourner (pulse), et dans quelle direction (dir).

C’est le logiciel FlyPT qui récupère les données du jeu, et les envoie à l’Arduino.

Les drivers des servos sont activés par la carte Arduino. Une fois actif, les drivers émettent un très léger bruit aïgu, bruit couvert par le fonctionnement général du simulateur.

3) Liste de course

La liste de course est disponible ici. Le kit proposé par Industry&CNC est proposé en livraison économique (livraison par train, indiquée par “seller’s shipping method”). Ce moyen de livraison prend environ un mois (ne pas prendre en compte l’estimation Aliexpress). Il est à souligner que le numéro de suivi fournit par Industry&CNC ne sera fonctionnel que sur la fin du transport.

Par ailleurs, n’hésitez pas à me contacter si les tarifs ou les frais de ports sont aberrants. On a essayé de proposer les meilleurs tarifs sur tous les moyens de livraisons, mais il peut rester quelques erreurs liés au système.

La liste de course est donc séparée en deux parties : la première indiquant ce qui est inclu dans le kit, et la deuxième ce qui ne l’est pas, et doit donc être commandé à part.

Elle donne le détail des pièces nécessaires pour fabriquer un vérin. Industry&Cnc propose une remise sur la plus part des articles lorsque qu’on en achète 4.

“Quelle est la différence entre le driver A et C ?” Contrairement aux drivers C, les drivers A émettent un bruit aigu lorsqu’ils sont actifs. Ce bruit aigu est couvert par le fonctionnement du simulateur.

 

4) Cablage

a) Alimentation du driver et des moteurs

Difficile de se tromper dans le câblage du moteur. Cette partie est détaillée page 8 et 13 du manuel des drivers.

driver cablage

b) Cablage entre Arduino et driver

On réutilise les connecteurs pulse/dir sur la prise DB25 de chaque driver. Côté arduino on utilise un connecteur GX12 5 pins.

Motor 1 Motor 2 Motor 3 Motor 4 DB25 PIN
STEP 8 9 10 11 3
DIR 4 5 6 7 4
ENA A0 A1 A2 A3 6
5V 5V 5V 5V 5V 9
GND GND GND GND GND 5, 10, 14

En schéma :

srt80 cablage

Arduino Driver (prise DB25)
Pulse D2/D4/D6/D8 pin 3
Direction D3/D5/D7/D9 pin 4
Enable A0/A1/A2/A3 pin 6
5V 5V pin 9
Masse GND pin 14/5/10 (les trois pins de chaque DB25 doivent être reliés à la masse)

Pour info : le pin 13 de l’Arduino est aussi une masse grâce au code.

 

5) Paramétrer les drivers

Les drivers, similaires aux AASD, possèdent 200 paramétres, heureusement on a pas besoin de tous les modifier.

Ils sont détaillés page 38 du manuel. Cette vidéo montre comment modifier les paramètres.

Je recommande fortement de tester le fonctionnement du moteur via flypt avec le moteur démonté !

Paramètre Valeur Explication Remarque
Pn001 4 Sélectionne le bon moteur, en l’occurence un 80st-M02430 Inutile d’utiliser un moteur plus puissant
Pn002 2 Mode de contrôle du moteur 2 : position mode
Pn003 0 Active/désactive le driver 0 : le driver est alumé par l’arduino. 1: le driver est tout le temps allumé
Pn008 300 Limite de couple
Pn009 -300 Limite de couple
Pn051 1200 Vitesse max de rotation du moteur Ce paramètre gère un peu la “violence” du simulateur, donc à augmenter avec parcimonie
Pn098 6 Multiplicateur de pulsation Ne pas mettre une autre valeur !
Pn109 1 Paramètre de filtrage Voir le manuel
Pn110 30 Paramètre de filtrage Voir le manuel
Pn113 20 Paramètre de filtrage Voir le manuel
Pn114 10 Paramètre de filtrage Voir le manuel
Pn115 15 Paramètre de filtrage Voir le manuel

 

6) Code

Arrivé à cette étape, vous avez vos moteurs câblés à l’Arduino. Avant de charger le code de FlyPT, je vous conseille de flasher ce code test (comment flasher un code). Il réalise dans l’ordre les étapes suivantes (en boucle en commençant par le moteur 1) :

  • moteur 1 : tourner d’un demi-tour dans le sens horaire puis d’un demi-tour dans le sens anti-horaire
  • moteur 2 : tourner de deux demi-tours dans le sens horaire puis deux demi-tour dans le sens anti-horaire
  • moteur 3 : tourner de trois demi-tours dans le sens horaire puis trois demi-tour dans le sens anti-horaire
  • moteur 4 : tourner de quatre demi-tours dans le sens horaire puis quatre demi-tour dans le sens anti-horaire
  • pause de 10 secondes

Si le code test fonctionne correctement, vous pouvez flasher l’arduino avec le code spécifique et utiliser le profil FlyPT dédié.

Pour charger le profil FlyPT, lancer FlyPt (v3.4.2), clique droit>file>open et sélectionner le profil.

Pour finaliser l’installation, cliquer sur la tuile « Output::serial », puis sur « update ports » et dans la liste « port » sélectionner le port de l’arduino. Ensuite il suffit de cliquer sur « connect ». Dans le menu principal, cliquez ensuite sur la tuile de la simulation de votre choix, puis cliquer sur connect.

Le site de FlyPT contient une documentation qu’il est nécessaire de lire si vous souhaitez en tirer profit.

Une fois vos vérins fonctionnels et votre installation bien rodée, je vous conseille aussi de regarder cette vidéo pour comprendre comment utiliser les filtres.

 

7) Fichiers 3D

Les fichiers 3D sont disponibles sur Thingiverse. Si vous ne possédez pas d’imprimante 3D, je peux vous fournir les impressions 3D pour 150€, me contacter sur le discord.

Vous y trouverez aussi des un fichier step qui vous permettra d’intégrer les vérins dans vos CAO.

Chaque fichier contient une consigne d’impression sous la forme xx-xx. Le premier nombre est la précision, le second le remplissage. Par exemple 02-30 signifie précision de 0,2 et remplissage à 30%. Il est utile aussi de doubler l’épaisseur des murs.

La mention “support” indique qu’il faut des supports…

Je recommande aussi d’activer l’adhésion pour éviter le warping (pièce qui se décole du support).

Je recommande d’utiliser le slicer Cura.

Certains fichiers sont des exclusivités réservées aux patrons “PRO” et “ELITE”.

Toutes les pièces sont dans l’orientation idéale pour l’impression.

La boîte contenant l’Arduino est disponible à part ici.

8) Assemblage des vérins

 

9) FAQ

Mon installation électrique est en 110V, que faire ? (ex : Canada)

A priori les servos sont conçus pour fonctionner en 220v. Vous pouvez acheter un convertisseur 110v>220v (Amazon), ou alors paramétrer les drivers pour accepter du 110V, à vos risques et périls évidemment.

 

Est-ce que je peux utiliser ces vérins en Push-Pull ?

Oui, il suffit de visser une rotule en 22mm comme une POS22.

 

Pourquoi je ne vois pas d’informations sur le bouton d’arrêt d’urgence ?

En gros il y a deux défaillances qui peuvent avoir lieu : soit le moteur se met à tourner sans fin dans un sens, soit dans l’autre. Dans un cas, le slider vient en butée du support de roulement linéaire, et bloque le moteur : aucune conséquence dramatique. Dans l’autre cas, le slider peut casser le support de roulement linéaire, puis sortir de la tige. Là c’est moins drôle. Le problème, c’est que le moteur est tellement rapide que vous n’aurez probablement pas le temps de couper… C’est pour cette raison que je ne l’intègre pas dans mes montages en général.

 

Pourquoi une Arduino Uno au lieu de la Leonardo utilisée sur les OpenSFX ? 

Parce que la Uno est plus économique, plus facile à trouver, et aussi qu’elle dispose d’un connecteur USB type A plus résistant que le micro USB de la Leonardo. Par ailleurs les puissances de calcul sont les mêmes.

Passionné de bagnoles depuis tout petit ! J'ai appris les multiples déclinaisons de la Skyline R34 à travers les Gran Tursimo, jusqu'à découvrir GTR2 au volant d'un clavier. Quelques années plus tard je replonge corps et âmes dans le Sim Racing équipé d'un G27 qui me fera entrer dans le monde du DIY. Toujours à la recherche d'une immersion hors d'atteinte dans la réalité, je développe des projets que je prends soin de rendre accessibles à tout possesseur d'imprimante 3D !
Posts created 159

5 commentaires pour “Vérins SRT80

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Please disable your adblocker or whitelist this site!
Want an ad-free account ? Check the Premium access!

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité ou d’ajouter le site à la liste blanche !
Envie d’un accès sans pub ? Prenez un Compte Premium!