Après un casque VR 4K, révolutionnaire en son temps en terme de résolution, Pimax a développé une gamme complète de casques VR autour d’un même châssis. Découvrez lequel est le meilleur pour vous !

Guide des différents casques Pimax

Pimax Artisan : la base

Entrée de gamme Pimax, le casque Artisan dispose des caractéristiques phares de la marque : un FOV conséquent (140°), doublée d’une résolution importante (1700x1440px par œil). Le tout fonctionne à 120Hz, ce qui est une fréquence d’affichage déjà haut de gamme (équivalent au Valve Index).

C’est le casque qui permet de mettre le pied dans le monde des casques de VR haut de gamme. Son FOV est plus faible que les autres casques de la gamme. Mais en pratique, on utilise très rarement la totalité du FOV, notamment parce que cela est très gourmand en ressources graphiques.

649€ sur Amazon, ou 449€ (HT) sur le site de Pimax

Pimax 5k+ : 200° de FOV !

Issue de la campagne Kickstarter de 2017, le 5k+ est un casque au FOV de 200°, accompagné d’une résolution de 2560x1440px par oeil. On gagne sur tous les plans par rapport au Artisan, mais comme précisé au dessus, le surcroît de champ de vision est rarement utilisé, car il consomme beaucoup de ressources graphiques.

On monte à 144Hz en taux de rafraîchissement. C’est énorme, mais là aussi, il est actuellement très difficile d’atteindre un tel taux de rafraîchissement.

600€ (HT)

Pimax 5K Super : un rafraîchissement inutilement élevé !

Ce casque va remplacer rapidement le 5K+. Le châssis profite d’un revêtement soft touch, ainsi que de la sangle Modular Audio Strap (qui intègre donc des écouteurs). Le taux de rafraîchissement monte à 180Hz. Inutile de préciser qu’on ne les atteindra jamais en Sim Racing…

700€ (HT)

Pimax 8K+ : le bon compromis ?

Sortie longtemps après la campagne Kickstarter, le 8K+ reçoit la même image que le 5K (2560x1440px par oeil), ensuite upscalé en 3840×2160. C’est un excellent casque. On ne décelle pas l’effet de grille (SDE), encore très légèrement présent sur les autres casques. L’upscaler permet de lisser légèrement l’image. Pour faire simple, l’image n’est pas plus nette, mais elle est moins pixellisée.

Le taux de rafraîchissement est actuellement de 90Hz, c’est le seul bémol.

Comment choisir entre le 8k+ et les 5k ? Evidemment le prix sera décisif, mais il faut aussi voir le 8k+ comme un casque qui profitera davantage des configurations plus musclées.

1149€ sur Amazon ou 869€ (HT) sur le site de Pimax

Pimax 8KX : le meilleur casque au monde ? Oui…

Et on arrive sur le top du top, le Pimax 8KX. 3840x2160px par oeil. On dépasse enfin la qualité graphique que l’on peut trouver sur les triple écrans, ou écrans 4K.

Evidemment, il faut une configuration hyper musclée pour espérer profiter de ce casque (une Nvidia 3080 est un grand minimum). Sauf si !

Sauf si on utilise une des solutions Pimax pour gagner en FPS ! La solution la plus « basique » est l’utilisation du FFR (Fixed Foveated Rendering), qui diminue la résolution de l’écran sur les côtés. C’est à peine perceptible, et on gagne énormément en performance. Pour donner un ordre d’idée : avec ma 2080ti, je prends ACC en Epic (hormis l’anticrénelage en haut) à 60fps. Pimax a été le premier a développer ce type de solution.

On peut aller plus loin avec l’Eye Tracking, qui est un module qui permet de réduire la résolution d’affichage là où l’œil ne regarde pas. Le gain de performance est difficilement comparable avec le FFR. C’est particulièrement prometteur, mais je ne conseillerai pas pour le moment son achat.

1200€ (HT)

 

Pour conclure, voici un tableau comparatifs des caractéristiques des casques Pimax par rapport à d’autres constructeurs :

NB : tous les liens ci-dessus sont des liens affiliés.